Bien dans ton corpsEstime de soi au quotidienZone de confort

Comment retrouver la pêche les jours où on se sent moche

comment retrouver la pêche les jours où on se sent moche - lesgrowmots.fr

On a tous, qu’on soit gros ou mince, des jours où on se sent moche. Mais quand on n’aime pas son corps c’est encore plus compliqué à gérer.

J’ai décidé de faire un peu moins d’articles « théoriques » et un peu plus d’articles pratico-pratiques, pour apporter des solutions simples aux soucis du quotidien qui peuvent miner l’image de soi.

Alors allons-y !

Si tu n’as pas le temps de lire cet article tout de suite, épingle l’image suivante sur Pinterest pour le retrouver plus tard

Comment retrouver la pêche les jours où je me sens moche

Pourquoi « je me sens moche » ?

Que se passe-t-il ces jours-là, lorsqu’on se sent plus moche que d’habitude ?

Je dis « plus moche que d’habitude » car je me doute que si tu es arrivé-e sur ce site, c’est parce que tu n’aimes pas beaucoup ton corps et que tu cherches des solutions pour faire la paix avec lui.

Voici plusieurs causes qui peuvent mener à ces journées où on a tendance à ne voir que le pire dans le miroir :

  1. Tu es fatigué-e
  2. Tu as le moral dans les chaussettes
  3. On t’a fait des réflexions négatives sur ton corps ou sur toi que tu as absorbé
  4. Tu ressens une insatisfaction face à ta vie (ou un domaine de ta vie) et tu en attribue la cause à ton apparence physique
  5. Un changement soudain s’est produit qui te déstabilise et fait que tu ne te « reconnais » pas
  6. Tu as fait quelque chose dont tu n’es pas fier-e et pour lequel tu t’en veux

En réalité ton « je me sens moche » peut cacher des pensées comme :

  • Je suis nulle / bon-ne à rien / incompétent-e
  • Je ne suis pas un bon exemple pour mes enfants
  • Je ne sais pas m’imposer / je n’ai pas su me défendre / je n’ai pas su poser des limites
  • Je suis incapable de me prendre en main / je n’ai aucune volonté
  • etc.

Comme tu le vois, la plupart de ces pensées sont en fait une critique de ta personne, de ta personnalité, de tes comportements.

Si le regard critique que tu portais sur toi ne concernait que ton physique

  • D’abord il n’existerait pas certains jours où tu te sens moche et d’autre ou tu te sens mieux (même un tout petit peu mieux). Ton corps étant toujours le même, ton regard sur lui ne changerait pas.
  • Ensuite tes pensées seraient uniquement tournées vers les caractéristiques physiques de ton corps. « Mon ventre est trop gros », « Mes mollets sont flasques », « Quel horrible double menton », etc.

Là je t’entends déjà me dire « mais c’est exactement ce que je me dis sur mon corps dans ces moments-là ! »

Laisse-moi t’expliquer avec un peu plus de précision.

Ces pensées qui te viennent sur ton corps sont le premier niveau de pensée. C’est la partie visible de l’iceberg. Mais si tu creuses et que tu écoutes tes pensées, tu te rendras compte qu’en réalité, ces jugements physiques se transforment très vite en jugements de ta personne. Derrière « je me sens moche » il y a très souvent « je me sens nul-le ».

Ce qui te pose problème en fait c’est un manque d’estime de soi et de confiance en toi.

Oui mais…

Je sais -pour l’avoir vécu moi-même- que quand on est gros et qu’on n’aime pas son corps on a tendance à éviter les miroirs le plus possible. Ce n’est pas parce qu’on ne passe pas devant le miroir qu’on ne peut pas avoir ce sentiment d’être moche. Cela peut même être chez certaines personnes un sentiment quasi-permanent.

Si c’est ton cas, prendre conscience que la source de ce sentiment est peut-être autre chose que ta corpulence peut être une première prise de conscience, un premier pas vers l’acceptation de soi.

Je t’invite à observer tes pensées pendant ces jours là. Comme je te le disais plus haut, si ton « je me sens moche » est suivi par un jugement de valeur, il y a fort à parier que ton problème n’est pas avec ton corps mais que c’est un problème d’estime de soi, de confiance en soi.

Photo d’Ashley Batz via Unsplash

Là tu vas peut-être me dire que c’est parce que tu te vois moche que tu n’as pas confiance en toi. Certes, mais saches que si tu avais plus confiance en toi tu porterais un autre regard sur ton corps.

On peut choisir de voir le cercle vicieux : « je suis moche à mes yeux donc je ne m’estime pas donc je me vois moche ».

Ou le transformer en cercle vertueux : « je me sens moche mais si j’augmente mon estime de soi, je me trouverai plus beau/belle ».

Comment retrouver une image de soi positive

Se faire cocooner

Photo de Toa Heftiba via Unsplash

Quand l’estime de soi est en berne, bien souvent le fait que quelqu’un s’occupe de soi de manière bienveillante peut la faire remonter.

Un peu comme quand on était petit et que nos parents (ou notre grand-mère, ou notre nounou, ou autre) nous réconfortaient après une journée pourrie à l’école.

De plus des études prouvent qu’une interaction positive avec une autre personne peut vraiment changer l’humeur. Tu t’en rends sûrement compte dans ton quotidien : si tu reste trop longtemps sans interactions tu finis par déprimer ! Et un compliment reçu d’une autre personne peut illuminer ta journée 😉

Et puisque le problème est centré sur le corps, le fait de faire et de ressentir quelque chose de positif sur son corps peut vraiment aider !

Voici quelques idées qui peuvent changer un peu la façon dont tu te perçois.

Si tu es une femme

Aller se faire maquiller.

Tu n’as pas forcément besoin d’aller chez l’esthéticienne, parfois certaines boutiques (comme Yves Rocher par exemple) ou grandes surface (comme monoprix) proposent des animations éphémères pour apprendre à se maquiller. Cela peut être l’occasion de profiter gratuitement d’un moment de plaisir et de lâcher prise. Renseignes-toi autour de ton domicile.

Ici ce qui est important, ce n’est tant la transformation amenée par le maquillage, c’est l’échange agréable avec la vendeuse ou l’esthéticienne et le plaisir de se faire poupouner par quelqu’un d’autre.

Si tu es un homme

Faire un tour chez le barbier ou le coiffeur (ça, ça marche aussi pour les femmes).

Photo de Jeremy Perkins via Unsplash

Une fois de plus la chose importante n’est pas la transformation mais le contact avec une personne bienveillante qui est là pour s’occuper de toi.

Je ne sais pas comment cela se passe chez le barbier mais bien souvent les coiffeurs proposent des massages du crâne qui détendent et font oublier les soucis.

Pour tous

La meilleur personne qui puisse s’occuper de toi, c’est toi même. Tu peux esayer l’auto-massage.

Sans aller jusqu’à pratiquer des gestes précis dignes d’un kinésithérapeute chevronné, tu peux simplement après une douche bien chaude prendre le temps d’enduire ton corps d’une crème toute douce ou d’une huile parfumée, comme l’huile de coco que j’affectionne beaucoup par exemple.

Te concentrer sur tes sensations te permet d’atténuer le flot de pensées négatives. Une agréable façon de te réconcilier un peu avec ton corps.

Tu peux aussi bien sûr aller te faire masser. Mais si tu es mal à l’aise avec ton corps peut-être n’oseras-tu pas aller jusque là. A toi de voir avec quelle proposition tu te sens le plus à l’aise.

Retrouver sa fierté

Ceci est particulièrement efficace si ton « je me sens moche » prend sa source dans un faux pas qui t’a fait douter de toi. Mais je te rassures ça marche aussi quelque soit l’origine de ce sentiment désagréable 😉

Pour retrouver ta fierté il suffit simplement de relever un défi.

Je ne parles pas ici de l’ascension de l’Everest ou de réordonner les couleurs d’un Rubik’s cube en 30 seconde.

Je parles d’un défi qui est à ta portée. Quelque chose que tu aimerais faire et dont la réalisation te rendrait fier de toi.

Je te conseille d’éviter tout ce qui a trait à la nourriture ou au sport car ce sont souvent des sujets problématiques quand on a du surpoids, et cela risquerait de relancer la machine de l’auto-flagellation.

Trouves plutôt des défis du quotidien, des choses dont tu as tendance à repousser la réalisation.

Par exemple :

  • Faire cette vaisselle que tu laisses traîner depuis 2 jours dans ton évier
  • Ranger enfin de placard de l’entrée dans lequel des choses hétéroclites se sont entassées
  • T’inscrire enfin à ce cours de dessin qui te fait envie depuis si longtemps
  • Nettoyer ta voiture
  • Appeler cet-te ami-e à qui tu penses régulièrement sans réussir à trouver le temps de lui téléphoner
  • etc.

Tu vois ce sont des choses très simples, accessibles, que tu peux tout à fait réussir et qui te donneront ce sentiment du travail accompli. Le sentiment d’avoir dompté le monstre Procrastinator qui on ne sait comment, fait disparaître le temps et la motivation. De quoi être fier-e de toi non ?

Se reconnecter à soi

Photo de Daniel Gaffey via Unsplash

Essaye la méditation ou la relaxation, la sophrologie ou l’auto-hypnose. ce sont des outils auxquels on pense rarement dans ces cas-là mais qui peuvent vraiment apporter du bien-être et changer un état d’esprit morose.

Je m’en suis beaucoup servi lorsque j’étais mal dans mon corps et je m’en sers toujours au quotidien pour me recentrer, me reconnecter à moi, faire le calme à l’intérieur dans les période de stress, retrouver mon énergie, etc.

Voici quelques vidéos (audios) trouvées sur Youtube et qui pourront t’aider. En général ce sont des séances de 20-30 minutes. Sauf pour la méditation qui permet des séances plus courtes.

Des séances d’hypnose :

Une séance de sophrologie

Une méditation de 15 minutes

Tu peux aussi prendre du temps pour toi, te replier dans un bulle douce et positive :

  • Avec un livre ou un film positif et un chocolat chaud réconfortant par exemple
  • Ou commencer un de ces coloriages pour adultes qui permettent de se recentrer et de calmer un peu les tourments intérieurs
  • Ecouter de la musique « souriante », tu sais ces morceaux qui ne sont ni ultra joyeux ni mélancolique et qui te font sentir juste bien
  • Diffuser des huiles essentielles (Ylang-ylang ou bergamotte, ou tout autre parfum qui te plait)

L’idée est de multiplier les sources de bien-être en offrant à tes 5 sens de quoi se délecter. Du beau (vue), du bon (goût), du doux (toucher), du sent bon (odorat), du bon son (ouïe).

Se reconnecter aux autres

Eh oui ! Quand on est pas bien avec soi, bien souvent le fait de se tourner vers les autres permet non seulement d’oublier ses propres ennuis mais aussi de se sentir utile et fier d’avoir pu aider quelqu’un.

Fais-toi une journée de la gentillesse personnelle. Décide de venir en aide aux gens que tu croises au long de ta journée. Céder ta place dans le bus, aider une personne âgée à traverser la route, proposer ton aide à quelqu’un qui a l’air perdu et lui indiquer le chemin, offrir un café à un collègue de travail que tu apprécies, etc.

Fais des cadeaux sans raison, juste pour le plaisir. Tu peux par exemple déposer un petit mot positif et anonyme dans la boite aux lettre de tes voisins. Comme par exemple « Si vous lisez ceci, sachez que vous êtes formidable, même si vous ne vous en rendez pas compte. Signé un-e voisin-e bienveillant-e. »

Tant d’occasion de recevoir, sourires, remerciements et compliments ! D’ailleurs la première chose que tu peux faire c’est sourire ! Même si tu n’a pas le coeur à sourire au début, tu verras ça fait du bien au gens autour de toi et ça déclenche la libration des hormones du bonheur dans ton corps. Ta journée en sera transformée et en quelques minutes tu auras oublié ce sentiment désagréable qui t’es tombé dessus le matin dans la salle de bain.

Epingle l’image ci-dessous sur Pinterest pour garder sous les yeux ces outils de l’estime de soi et de la confiance en soi.

Voilà quelques idées simples à appliquer au quotidien pour que pas à pas, ton corps cesse d’être l’ennemi à abattre. J’espère que ça te donneras des idées pour te faire du bien.

N’hésites pas à me dire dans les commentaires ce qui auras marché pour toi, ou à partager les idées qui te sont venues en lisant cet article. Et surtout prends soin de toi !

A bientôt !

N’oublie pas de t’inscrire ci-dessous pour ne pas louper mes prochains articles. Tu recevras en cadeau mon cahier d’auto-coaching pour commencer à faire la paix avec ton corps.

(Visited 130 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.