Reprends le pouvoir

3 choses que j’aurais aimé savoir lorsque j’étais mal dans ma peau

3 choses que j'aurais aimé savoir lorsque j'étais mal dans ma peau - lesgrowmots.fr

J’ai envie de partager ces 3 choses simples mais cruciales avec toi. Parce que je me rends compte que si on me les avait dites avant j’aurais certainement souffert moins longtemps.

Certaines de ces phrases te sembleront peut-être excessives au premier abord. Mais à l’époque elles m’auraient été utiles pour mettre en perspective ma situation. Et trouver la force de me rebeller contre des idées reçues dévastatrices.

Peut-être qu’à toi aussi ça te fera du bien de les lire.

N°1 : Ton corps tel qu’il est aujourd’hui n’est pas une fatalité

La vie est pleine de surprises ! Ton corps peut changer à tout moment et parfois sans que puisses rien y faire. Qui peut prédire si te retrouveras demain amputée d’un bras ou avec 20 kg en moins ?

Pour moi cette phrase « ton corps tel qu’il est aujourd’hui n’est pas une fatalité » est en lien avec cette citation de Gandhi : « Vis comme si tu allais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. »

Tu l’as compris, ici je fais surtout référence à la première partie de cette phrase. Quel rapport ? Tu vas comprendre en lisant la suite.

Ce que ça a changé pour moi

Le jour où j’ai réalisé à quel point la vie était réellement pleine de surprises, j’ai également réalisé quelle pouvait s’arrêter du jour au lendemain.

Et c’est là que j’ai commencé à comprendre que le plus important est d’être heureux. Pour n’avoir aucun regret lorsqu’on arrive à la fin.

Je ne dirai pas que j’ai arrêté de haïr mon corps immédiatement. Non, ça a pris plus de temps que cela. Par contre ma motivation et mon objectif étaient tout autre. Ce n’était plus « comment faire pour être mince ? » mais « comment faire pour être heureuse. » Et donc logiquement je me suis demandée si être mince me rendrait forcément heureuse.

La réponse à cette question appartient à chacun. Car le bonheur a des couleurs différentes d’une personne à l’autre.

En ce qui me concerne c’est sûr que je me sentirais mieux avec un corps plus mince.

Et là tu te dis probablement « elle nous dit qu’il faut aimer son corps tel qu’il est et elle veut maigri !? C’est quoi cette arnaque ? »

Alors déjà : non je ne veux pas maigrir. Mais si je maigris je serais contente.

Explication

Lorsque je dis que je ne veux pas maigrir, cela veut dire que je n’ai pas la volonté de maigrir. Autrement dit je n’utilise pas ma volonté pour changer mes comportements et je n’implique pas mon énergie ni mon mental, dans un projet d’amaigrissement.

Je m’occupe simplement d’être en bonne santé et de donner à mon corps ce dont il a besoin. Si il a besoin de sucre, je lui donne du sucre. Si il a besoin de gras je lui donne du gras. Si il a besoin de fibres ou de vitamines, je les lui donne aussi.

L’idée de perdre du poids n’est plus une obsession. Si de manière naturelle et sans que je fasse d’effort particulier mon corps décide de maigrir, j’accueillerai ce changement avec joie. Point.

J’aime mon corps quelle que soit son apparence. J’ai conscience que cette apparence n’est pas immuable. Lorsque je dis que j’aime mon corps cela va d’ailleurs au delà de l’apparence. Car mon corps est une part de moi, et aimer mon corps c’est m’aimer aussi. Inconditionnellement.

N°2 : Tu n’es pas obligé-e de souffrir pour y arriver

Cette prise de conscience a été très puissante pour moi. Pourquoi ? Parce que je n’avais pas réalisé que je voyais les choses ainsi. Je pensais sincèrement qu’il était normal de souffrir. Au point de ne pas me poser la question d’une autre alternative. Tu sais, comme dans « il faut souffrir pour être belle ». C’était comme ça. Point final.

Et ce n’est pas parce que cette phrase est au féminin que ça ne marche pas pour les hommes. Si je te dis « no pain no gain » ça te parle ? Eh ben voilà.

C’est tellement faux ! Pourtant on le sait bien que la sérénité et le bonheur peuvent transfigurer les personnes qui ne sont pas considérés comme « belles » par la société. C’est simple, le bonheur rend beau et attirant.

Mais notre culture française (occidentale ?) et ses racines judéo-chrétiennes nous ont bien appris que le « paradis » (i.e. la minceur sensée nous rendre tous heureux) se mérite au prix de la pénitence et du sacrifice (restrictions, régimes, sport intensif).

Heureusement depuis quelques années on parle aussi de psychologie positive, d’écologie personnelle. Ouf ! On commence enfin à avoir le droit de cultiver le bien-être et le plaisir… pour être vraiment heureux.

Et surtout on commence à savoir que la frustration est l’ennemi n°1 de la personne qui souhaite maigrir.

Ce qui nous amène à la 3ème phrase que j’aurais voulu entendre à l’époque. C’est peut-être la plus importante de toutes parce que la première chose à laquelle on pense lorsqu’on veut maigrir c’est changer son alimentation (diminuer les quantité, éviter certains aliments, manger « équilibré »).

N°3 : Les régimes te feront exactement le contraire de ce qu’ils te promettent

On le lit et l’entend de plus en plus. Je t’ai d’ailleurs déjà parlé de ce point quand j’ai partagé les vidéos du documentaire « régimes, une vérité qui dérange ».

Et pourtant les autorités sanitaires ne font pas grand chose pour interdire ces méthodes soit-disant révolutionnaires qui sont sensées nous faire atteindre la sacro-sainte minceur.

On est passé des régimes au « mode de vie » healthy, non moins péremptoire et restrictif, avec les mêmes résultats dévastateurs à la clé. Changement de vocabulaire certes, mais pas de comportement. L’objectif est toujours le même, atteindre la perfection.

Tu n’es pas convaincu-e ?

  • Jean-Philipe Zermati (éminent nutritionniste)
  • Le GROS (Groupe de Réflexion sur L’Obésité et le Surpoids)
  • Pascal Desmurget (directeur de recherche à l’INSERM quand même !)
  • et d’autres encore…

Ils nous le serinent depuis de nombreuses années : notre cerveau (qui nous veut du bien) fait TOUT pour nous protéger de la famine autrement dit, de la mort.

Chaque régime est vécu par le cerveau comme une nouvelle période de disette, risquée pour la survie de l’organisme. Il déploie alors des trésors de mécanismes de préservation :

  • Les hormones se détraquent (celle qui gèrent les sensations de faim et de satiété), le corps se met à fonctionner à l’économie
  • Plus tu abaisses ton apport calorique, plus il fait des réserves en diminuant la consommation des calories (ça conduit au fameux effet yo-yo qui fait que tu reprends tout une fois le régime terminé)
  • il répond à la frustration par les compulsions alimentaires

Je t’invite à lire cet article de Slate, c’est le plus complet et le plus clair que j’ai pu trouver sur la question. Il montre bien que le régime est une bataille perdue d’avance et qui a des répercussions dévastatrices à long terme !

Si je l’avais su à l’époque, je ne me sentirais pas légitime pour te proposer des accompagnements ou des conseils ! Car à l’heure qu’il est je serais certainement mince et svelte.

Je ne regrette donc pas d’en être passé par là. Par contre je regrette que notre monde moderne ait créé de toute pièce cette épidémie d’obésité qui conduit à la culpabilisation des personnes qui en souffrent.

Et maintenant, que fait-on de tout ça ?

Eh bien déjà j’espère sincèrement que ces 3 phrases vont changer ta façon d’aborder cette problématique de surpoids et d’acceptation de son corps.

C’est une des missions que je me suis fixée avec Les Grow Mots, t’aider à prendre peu à peu conscience de ta valeur en tant qu’être humain. Car c’est tout simplement le premier pas pour commencer à choisir des solutions qui ont pour unique objectif ton bien-être et pas ce que la société attend de toi.

Si tu me suis sur les réseaux sociaux, tu sais peut-être déjà que je suis en train de me former pour être certifiée coach en psychologie positive. Cela veut dire que bientôt, en plus de partager avec toi mon expérience, je pourrai t’accompagner pas à pas sur ce chemin.

Cet article t’a plu ? Épingle l’image ci-dessous sur Pinterest pour le retrouver plus tard

Je n'aurais pas autant lutté avec mon corps si on me l'avait dit #bodypositive #selflove - lesgrowmots.fr

N’oublie pas de t’inscrire ci-dessous pour ne pas louper mes prochains articles. Tu recevras en cadeau mon cahier d’auto-coaching pour commencer à faire la paix avec ton corps.

Prends soin de toi. A bientôt !

(Visited 249 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.