Reprends le pouvoir

Si la vérité n’existe pas, à qui peut-on faire confiance ?

Si la vérité n'existe pas, à qui peut-on faire confiance ? - lesgrowmots.fr

En matière d’alimentation ce n’est un secret pour personne qu’on trouve des informations qui vont dans tous les sens et parfois même contradictoires. Chacun y va de son autorité, clamant que les autres ont tort. Il en résulte que nous pauvres humains ne faisant pas partie de la caste des scientifiques sommes un peu perdus au milieu de tout ça. Quels conseils faut-il suivre ? Qui détient la vérité ? A qui peut-on faire confiance ?

Dans mes multiples recherches d’information je suis tombée sur le documentaire « What the health » disponible sur Netflix. Et quelques minutes après l’avoir regardé je suis tombée sur ses détracteurs au travers d’articles tout aussi bien documentés que le film mais avançant des arguments qui allaient dans le sens contraire.

Il m’est alors apparu que tous avaient raison ou plutôt que personne n’avait tort. Et là tu commence à comprendre que cet article n’est pas un article sur l’alimentation. Aujourd’hui nous allons parler de la sacro-sainte Vérité. Celle que tout le monde recherche et que tout le monde s’approprie.

Inutile de faire durer le suspense : la vérité n’existe pas. C’est ce que je pense en tout cas.

Si tu t’intéresse à la spiritualité, je suis sûre que tu as déjà lu ou entendu cette phrase quelque part. Mais pourquoi dit-on cela ?

J’ai eu il y a quelque temps une discussion avec mes enfants. De celles où on essaye d’expliquer des concepts complexes avec des mots simples. C’était en quelque sorte une répétition pour préparer cet article, un peu comme avant un spectacle. Mais à ce moment-là je ne le savais pas encore.

Pour tout te dire c’est mon fils qui m’a poussé à partager mes réflexions sur le sujet. Mais je ne savais pas encore comment aborder les choses. Je ne pouvais pas utiliser les mêmes analogies, les mêmes exemple qu’avec mes enfants (il était principalement question de K-Pop). Le visionnage du documentaire « What the health » m’a heureusement donné l’impulsion nécessaire pour faire comprendre mon propos.

La vérité est une boule à facette

Pourquoi dit-on que la vérité n’existe pas ? Parce que pour connaître la vérité avec un grand V il faudrait être omniscient, c’est à dire tout connaître, voir tous les aspects en même temps. A ma connaissance aucun humain n’est capable de cela.

Cependant nous sommes capables de nous mettre à la place de l’autre. Mais là j’anticipe sur la suite.

Je disais donc que ni toi, ni moi, ni personne n’est capable d’embrasser la totalité des aspects d’une chose ou d’un concept.

La vérité est une boule à facette, chacun l'observe avec ses propres filtres - lesgrowmots.fr

C’est exactement comme regarder une énorme boule à facette. Imagine plusieurs personnes entourant une boule à facette. Sur cette boule à facettes, chaque facette est différente des autres.

Chaque personne se trouve à un endroit et selon là où elle se trouve, selon qu’elle est assise ou debout, elle perçoit une partie plus ou moins étendue et plus ou moins déformée des facettes de cette boule. Mais aussi selon ce qu’elle est capable de voir ! Peut-être est-elle malvoyante, ou daltonienne, ou myope… Selon ce qu’est cette personne (psychologiquement et physiologiquement) et selon l’endroit où elle se trouve, la boule à facette a un aspect bien précis qui constitue pour cette personne l’unique vérité.

Chaque personne peut bien sûr se déplacer autour de cette boule à facette et ainsi découvrir d’autres facettes. Ce faisant elles verront à chaque fois un aspect différent qui parfois sera complémentaire et parfois contredira ce qu’elles ont observé précédemment. Et ainsi la vérité première laissera place à une autre vérité l’invalidant de fait ! Car même dans le cas d’une complémentarité d’informations peut-on dire que la première vision était la bonne ? Si il manque des informations peut-on dire que c’était la vérité ?

Régulièrement nous observons cela avec les découvertes scientifiques. Sans cesse de nouveaux aspects de notre réalité nous apparaissent, qui changent complètement la façon dont nous l’observions, donc nous la comprenions, dont nous l’abordions.

Exemple simpliste : « Pluton est une planète. Ah, finalement non. Mais peut-être que si ? » Ou autre exemple « Ne pas manger de viande est dangereux pour la santé. Mais en Inde certains sont végétaliens toute leur vie et se portent comme des charmes. »

Mon opinion est que tout le monde a raison ou que tout le monde a tort. C’est comme tu veux, ça revient au même.

Et quand tout le monde est d’accord ?

Il y a cependant des choses qui sont observables par un nombre très important de personnes et c’est souvent là que ces informations deviennent LA vérité.

Mais il y a un piège ici car ce qui se passe souvent à ce niveau c’est qu’une poignée d’hommes et de femmes, détenant un savoir, des compétences et des outils spécifiques, observent des phénomènes ou ont accès à des informations qui ne sont observables et disponibles que si on possède également ces compétences, savoirs et outils. Ces personnes deviennent des experts à qui on fait confiance puisque nous n’avons pas accès à ces outils et que nous n’avons pas ces compétences. Nous leur faisons totalement confiance et pour nous c’est souvent celui qui parle le plus fort qui a raison.

Dans un monde où tout le monde serait bienveillant et chercherait le bien-être de tous, ça pourrait peut-être fonctionner. Mais dans un monde où les puissants sont majoritairement dans une logique où argent égale pouvoir sur l’autre, ça devient compliqué.

Certains nous prennent pour des pions pendant que nous leur faisons confiance - lesgrowmots.fr

Plus de pouvoir et plus d’argent c’est aussi plus de publicité et de manipulation des masses. Et les masses c’est nous. C’est très bien expliqué dans le documentaire lorsqu’on voit que la plupart des organisations de santé américaines (contre le cancer, le diabète ou les maladies cardio-vasculaires) reçoivent des financements de puissantes société de l’industrie agro-alimentaire dont le seul but est de vendre toujours plus.

Ainsi quelles que soient les études montrant des liens évidents entre l’apparition de certaines maladies et la consommation de produits animaux, tout est fait pour nous encourager à consommer ces produits et du coup à rester dépendants des médications qui nous permettent de vivre avec les effets néfastes que ces aliments ont sur la santé. Libre à toi de juger ce propos un tantinet conspirationniste.

Ma vérité

Tu me diras « oui mais si on suit ton raisonnement, est-ce que ces études anti-viande peuvent être considérées comme vraies ? » C’est une bonne question à laquelle je n’ai pas de réponse. Aussi en la matière je me dis à moi-même, en tant que diabétique de type 1, « dans le doute, abstiens-toi ».

Et aussi parce que malgré tout :

  • il est observable que nous polluons cette terre
  • il est observable que cette pollution se retrouve concentrée dans les produits animaux
  • il est observable qu’en consommant ces produits nous consommons aussi les poisons qu’ils contiennent
  • il est observable que certaines personnes guérissent en adoptant une alimentation végétalienne
  • il est observable que les animaux sont terriblement maltraités avant d’arriver dans nos assiettes. Certains trouveront ça normal selon l’endroit d’où ils observent la boule à facette. Moi je trouve que je ne peux pas dire que je suis une bonne personne si je cautionne cette souffrance.
  • etc.

C’est MA vérité. A toi de te faire la tienne.

Et puis j’ai concrètement observée que depuis que j’ai modifié mon alimentation, mes glycémies sont plus stables, mes doses d’insuline on radicalement baissées et je ne fais quasiment jamais d’hypoglycémie.

Sans compter un meilleur sommeil, plus de vitalité, une meilleure humeur, la disparition de mes troubles du comportement alimentaire, etc.

C’est ce que j’ai observé dans ma vie, c’est juste mon expérience et ça n’engage que moi.

Pourquoi a-t-on besoin d’avoir raison ou de trouver LA vérité ?

Tout simplement parce que c’est plus confortable.

Avoir raison

à chacun sa vérité - lesgrowmots.fr

Lorsque nous sommes convaincus d’avoir raison nous faisons le jeu de l’égo. Rappelle-toi je t’en ai parlé dans cet article : l’ego c’est la peur de disparaître.

Reconnaître que nos certitudes peuvent être fausses serait reconnaître que nous sommes peu de choses et que nous ne savons peut-être rien. je suis sûre que rien qu’en lisant cette phrase quelque chose s’insurge à l’intérieur de toi. Ce n’est pas grave, ça ne fait pas de toi une mauvaise personne ou quelqu’un de peu spirituel, c’est complètement humain et normal. Mais on peut choisir de se libérer de cette dictature de l’ego.

Quel est l’intérêt de s’en libérer ? Si tu arrêtes de croire que tu dois te battre pour faire entendre ta vérité, tu arrêtes tout simplement de te sentir blessée.e quand quelqu’un n’est pas d’accord avec toi. Ce sont autant d’émotions désagréables que tu ne ressentiras plus. Tu te sens donc mieux au quotidien de ne plus te sentir agressé.e. Tu ne fais plus la guerre contre toi-même ni contre les autres. C’est la paix intérieure quoi !

Trouver LA vérité

Trouver la vérité chez l’autre, auprès d’une personne ou d’une instance en qui tu places ta confiance, c’est en quelque sorte remettre à l’autre la responsabilité d’une partie de ta vie. Et donc prendre le risque d’être manipulé par l’autre : s’il te dit blanc tu dis oui au bleu, s’il te dit rouge tu dis oui au rouge.

Conserver son discernement pour ne pas se faire manipuler - lesgrowmots.fr

Ce n’est pas forcément une mauvaise chose, si cette vérité oeuvre pour ton bien-être et ton épanouissement. Mais comme dit ma mère « l’excès nuit en toute chose ».

A trop donner de pouvoir à ces tierces personnes on en oublie qu’elles aussi peuvent se tromper toutes diplômées soient-elles !

Trouver LA vérité dans un film, un livre, chez son psy, son coach, son professeur, à la télévision, sur les réseaux sociaux, ou que sais-je… Aucune de ces sources d’information n’est 100% fiable. Et c’est très bien ainsi. Parce que c’est en questionnant ce que l’on se donne l’opportunité de grandir, d’évoluer. C’est en questionnant ce qu’on lui a appris que « l’élève dépasse le maître ».

Mais alors à quoi se fier ?

Est-ce que ça veut dire qu’on ne peut faire confiance à personne ? En un sens oui. Mais pour moi ça veut plutôt dire qu’on peut choisir en conscience, à qui on donne sa confiance.

Faire ses propres choix en conscience selon sa propre vérité - lesgrowmots.fr

Eh oui ça demande du travail de vérifier si toutes les choses qu’on choisis de croire comme notre vérité, méritent d’occuper cette place dans notre tête et dans notre vie. Mais ça vaut le coup de mener cette réflexion, parce qu’ainsi on s’aligne avec qui on est vraiment et on devient flexible. On sait que nos certitudes peuvent changer au fil de notre évolution personnelle et qu’on peut choisir de regarder la boule à facette de l’endroit qui nous est le plus confortable de l’endroit où la boule à facette nous paraît plus jolie.

Attention tout de même à ne pas s’enfermer dans cette position : gardons à l’esprit que c’est bien une boule que nous observons et qu’on est donc libre d’aller explorer l’autre côté sans que tout s’effondre ! C’est comme savoir que nous n’avons rien à perdre, ça nous rend libre de tout expérimenter.

Et l’ego se détend peu à peu. Il regarde tout ça en demandant de temps en temps « tu es sûr.e que c’est sécurisé? On ne va pas mourir hein ? » Et comme tu es là pour lui rappeler que ce n’est rien qu’une boule à facette et que tu pourras revenir au point de départ après ton exploration, l’ego se rendort paisiblement et te laisse explorer.

La vérité est partout et nulle part à la fois. C’est juste une expérience que nous faisons et qui nous façonne dans un sens quand on l’adopte ou dans un autre quand on la rejette.

Marie Koné

Penses-y la prochaine fois que tu voudras te lancer dans un débat interminable à propos du végétalisme ou d’un autre sujet 😉

(Visited 19 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.